L'été de Doris Schopper, Directrice du CERAH, le Centre d'enseignement et de recherche en action humanitaire de Genève

 

Juillet 2012

 

Que se passe-t-il cet été au CERAH?

Comme nous avons entrepris une réforme très ambitieuse des formations du CERAH, l'été sera consacré à finaliser le programme pour le Diplôme en action humanitaire qui débute mi-septembre. Nous allons aussi travailler sur le contenu des six Certificats en action humanitaire que nous proposons au semestre du printemps 2013.

Un autre grand chantier est de communiquer de façon plus ciblée sur cette nouvelle offre de formation, tant auprès d'organisations, d'institutions et de personnes intéressées au Nord, comme au Sud. Pour ce faire, je vais devoir, entre autres, prendre mon « bâton de pèlerin » dès l'automne pour aller à la rencontre d'organisations potentiellement intéressées dans divers pays européens. Finalement, les mois un peu plus tranquilles de l'été seront aussi l'occasion de développer une stratégie à moyen terme pour le CERAH avec l'ambition d'en faire la plateforme académique humanitaire connue et reconnue de la Genève internationale.

Des vacances en perspective?

Deux semaines « en dehors du monde » dans une petite maison au Tessin, cachée dans une châtaigneraie au-dessus de Bellinzona.10 minutes de marche à pied pour y arriver et tranquillité garantie. Beaucoup de lectures, marches dans les montagnes avec mon homme et ma chienne, baignades et repas en regardant le soleil se coucher sur le Lac majeur. Donc : me ressourcer pour l'automne qui promet d'être intensif.

A Genève, que profitez-vous de faire durant l'été?

Mon bureau étant à la rue de Lausanne, j'adore me jeter dans le lac au retour du travail en passant par les Bains des Pâquis. C'est un endroit magnifique et très vivant. Et parfois manger sur une terrasse au bord de l'eau ou en Vieille Ville avec des amis profitant d'une soirée douce et lumineuse.

Un endroit que vous affectionnez particulièrement, à Genève ou dans les alentours?

J'adore me promener sur le Salève en partant de la Croisette pour aller aux Grottes du diable. Les vues sur le lac Léman, le massif du Mont-Blanc et jusqu'au lac d'Annecy sont magnifiques. Il n'y a jamais beaucoup de monde et c'est une marche très méditative.

Un livre à conseiller pour cet été à nos lecteurs?

Même deux...

Pour ceux qui aime la musique et Londres, Vienne, Venise: Quatuor de Vikram Seth (en anglais en version originale : An equal music)

Pour ceux qui veulent s'instruire même pendant les vacances : Thinking fast and slow de Daniel Kahnemann. Cela nous interroge sur nos soi-disantes décisions rationnelles. 

 

Page navigator