L'été de Philip Grant, Directeur de TRIAL

 

Juillet 2012

 

Que se passe-t-il cet été à TRIAL?

TRIAL fête ses 10 ans ! A notre initiative, le jet d'eau a été illuminé de rouge le 17 juillet, Journée de la justice internationale. Nous travaillons actuellement sur plusieurs cas de tortionnaires et criminels de guerre présents en Suisse et qui intéresseront la justice helvétique. Et nous nous apprêtons à soumettre de nouveaux cas de disparitions forcées en provenance de différents pays à plusieurs instances onusiennes, ici à Genève.

Des vacances en perspective?

Pour TRIAL, non. Le fléau de l'impunité ne prend pas de vacances, et donc nous non plus. Mais à titre personnel oui, en Irlande.

A Genève, que profitez-vous de faire durant l'été?

Fuir !... J'aime aller chercher un peu de fraicheur dans le Jura.

Sinon, le soleil plus matinal permet de faire un peu de vélo avant d'aller au travail. Mais je préfère ne pas vous dire à quelle heure, ce n'est guère décent, et peu compatible avec l'idée que l'été devrait être une saison de repos.

Un endroit que vous affectionnez particulièrement, à Genève ou dans les alentours?

Le cimetière des Rois, à Plainpalais. Un lieu propice à la réflexion, à l'humilité et à la recharge des batteries.

Un livre à conseiller pour cet été à nos lecteurs?

Ouh là, mes lectures ne sont pas des plus drôles, et ne feront certainement pas fureur sur les plages cet été. Mais si quelqu'un envisage de longues vacances à lire du sérieux, le dernier Steven Pinker, The Better Angels of our Nature, Why Violence Has Declined, contient plein de raisons d'espérer. Tout ne va pas si mal sur terre.

Moins ardu : Le rêve du Celte de Mario Vargas Llosa, roman consacré à la fascinante figure de l'aventurier et révolutionnaire irlandais Roger Casement. 

Page navigator