Entretien avec Anuja De Silva, Directrice du Bureau des petits Etats du Commonwealth à Genève

Le Commonwealth est une association de 54 États indépendants visant à promouvoir la démocratie, la bonne gouvernance, les droits de l'homme et le développement économique. Le Commonwealth est présent à Genève par l'intermédiaire de sa Délégation permanente auprès des Nations Unies. En 2011, le Commonwealth a ouvert un nouveau bureau à Genève. Celui-ci offre des espaces de travail et des services à certains de ses petits États membres. Anuja De Silva, de la Délégation permanente du Commonwealth à Genève, nous en dit plus à ce sujet.

Février 2013

En plus de sa Délégation permanente à Genève, le Commonwealth a ouvert un Bureau des petits États en 2011. Pourquoi ?

Le Bureau des petits États du Commonwealth est un élément essentiel du soutient du Commonwealth en faveur de nos États membres considérés comme "Petits États et États en développement". Le Bureau sert de base physique permettant à ces États de prendre part aux discussions globales et aux prises de décisions qui se tiennent au sein des nombreuses organisations internationales à Genève, ainsi qu'à leur engagement diplomatique dans la région. La présence au sein du bureau d'éminents experts du Commonwealth dans les domaines du commerce et des droits de l'homme fournira à ces petits États et aux pays en développement, les ressources techniques spécialisées nécessaires à un engagement multilatéral efficace.

Comment fonctionne le Bureau des Petits États du Commonwealth ?

Le Commonwealth fournit des locaux subventionnés pour les petits États et les pays en développement, ce qui leur permet d'avoir une présence physique à Genève à laquelle ils ne seraient par ailleurs pas en mesure de prétendre. Le Bureau sert également de base temporaire entièrement prise en charge lors de visites de délégations des États du Commonwealth à Genève à l'occasion de réunions de haut niveau et d'autres évènements.

Notre soutien aux petits États est flexible et nous les assistons dans les domaines qu'ils jugent eux-mêmes prioritaires. Grosso modo, une grande partie de notre engagement s'articule autour du commerce et des droits de l'homme car il s'agit là de thèmes prioritaires pour les délégations de nos États membres qui se rendent en visite à Genève ou qui y sont établies.

Le Bureau a-t-il certaines priorités ?

Le Bureau des petits États du Commonwealth à Genève apporte une contribution cruciale à notre travail en faveur du développement des petits États. Les priorités du Bureau sont celles qui sont convenues par les chefs de gouvernement du Commonwealth lors de leurs réunions bisannuelles. Le Commonwealth œuvre collectivement en faveur de la démocratie, du développement et du respect de la diversité, en mettant l'accent sur la primauté du droit, la séparation des pouvoirs, la résilience et l'inclusion économique et sociale, et la promotion des droits de l'homme. Au sein de ces grands domaines, le Commonwealth a un avantage comparatif et un intérêt particulier pour les besoins des États petits et vulnérables. Nous mettons particulièrement l'accent sur le thème de l'inclusion et veillons de ce fait à ce que les jeunes et les personnes marginalisées soient intégrés et en mesure de participer à la vie sociale, politique et économique – tant au niveau local, national qu'international – et qu'ils soient ainsi capables de participer aux processus décisionnels.

Quels sont les États actuellement hébergés au sein du Bureau des Petits Etats? Prévoyez-vous d'héberger de nouveaux pays dans un avenir proche?

Les Maldives, les Seychelles, la Sierra Leone et les îles Salomon sont déjà résidents, et les Bahamas devraient nous rejoindre prochainement. La Gambie et les îles Vanuatu sont également attendues, et le Belize, le Malawi, la Papouasie Nouvelle-Guinée et les îles Tonga nous ont déjà fait part de leur intérêt. Nous disposons également de deux organisations régionales qui servent de petits États, à savoir l'Organisation des États des Caraïbes orientales qui s'occupe des petits États des Caraïbes orientales (qui ne sont pas tous membres du Commonwealth), et le Secrétariat du Forum des Îles du Pacifique qui regroupe certains petits États de la région du Pacifique, dont certains, également, ne sont pas membres du Commonwealth.

Combien d'États membres du Commonwealth n'ont pas de Mission permanente à Genève ?

Des 54 États qui composent le Commonwealth, seul 32 États sont actuellement représentés ou basés à Genève. Certains États membres sont accrédités auprès des Nations Unies et de l'OMC, mais leurs missions sont basées à Bruxelles, Londres ou New York.

Le Commonwealth a ouvert un bureau similaire à New York en 1983. Y a-t-il des différences entre les bureaux de Genève et de New York ?

Le Bureau du Commonwealth de New York, comme vous le dites à juste titre, a pleinement joué son rôle depuis près de trente ans. La mise à disposition d'experts techniques internes a évolué de manière significative lors de la mise en place du Bureau de Genève. Il a singulièrement renforcé l'efficacité avec laquelle les États membres basés au bureau sont en mesure de participer, et a notablement accru l'impact de leur engagement au sein des instances internationales qui sont concentrées sur la plaque tournante multilatérale de Genève.

Votre Secrétariat est à Londres. Pourquoi est-il important pour le Commonwealth d'être représenté à Genève ?

Il est vital pour le Commonwealth d'être représenté à Genève; une grande partie de l'engagement multilatéral dans les domaines tels que la santé, le commerce, les droits de l'homme et le changement climatique, qui sont autant de thèmes prioritaires pour nos États membres, à titre individuel ou collectif, est menée à Genève. Les travaux des institutions des Nations Unies et autres organisations internationales basées à Genève, notamment de l'OMS, la CNUCED, ONUSIDA, l'OMC, l'OIT et l'OMM, sont le prolongement de nos propres objectifs au sein du Commonwealth en matière de démocratie, de développement et de respect de la diversité – et de notre focus particulier sur l'inclusion et la résilience des petits, des vulnérables, des excentrés et des marginalisés.

La présence du Commonwealth à Genève, depuis l'inauguration du Bureau des Petits États du Commonwealth, avec ses experts techniques permanents, permet aux petits États et aux Etats en voie de développement de participer à la prise de décisions dans ces domaines clés.

Quelles sont vos priorités actuelles à Genève ?

La principale priorité du Bureau des petits États du Commonwealth à Genève est de permettre à un plus grand nombre de petits États d'affirmer leur présence à Genève, et de collaborer à leur côté au développement de fructueux partenariats et engagements au sein des organisations multilatérales basées à Genève dans le but d'apporter des avantages tangibles, des améliorations de vie durables et des perspectives d'avenir à tous les citoyens des États membres du Commonwealth avec lesquels nous collaborons. 

 

Page navigator